Université Nationale d'Architecture et de Construction D'Arménie

CONVERSATION AVEC LE TITULAIRE DE LA MÉDAILLE DU COURAGE MAKITCH

Pendant la guerre, la photo de ce soldat avisé nous a souvent inspiré. Nous avons regardé, lu l’héroïsme de nos héros et nous étions armés d’une foi et d’une fierté indescriptibles.

Sur la photo, c’est Makitch Aghajanyan, un étudiant de la Faculté d’économie urbaine de notre université. Il y a un mois qu’il est revenu de sa conscription, avec deux drones frappés, une médaille du “Courage”, d’horribles souvenirs de la guerre, mais avec un esprit incassable.

Au cours de la conversation, il raconte difficilement des histoires sur la guerre, disant qu’il n’aime pas parler et revivre la douleur de la perte des amis. L’artilleur anti-aérien aîné Makitch a servi à Askeran, défendant sa position à Aghdam pendant la guerre. Il dit qu’il n’a pas vu un seul soldat triste et désespéré pendant le combat. Ils se sont battus, ont parlé, ont souri, se sont réjouis de l’héroïsme de chacun, ont partagé la douleur, mais n’ont pas cessé de croire que la victoire dans la bataille serait la nôtre.

“Au contraire, nous avons été tristes quand ils ont annoncé que la guerre était finie… La fin avec ce résultat était inattendue. C’était plus terrible que la guerre elle-même”, admet-il. Et il ajoute aussitôt que l’efficacité au combat de l’armée arménienne n’a jamais été endommagée et maintenant tout le monde est prêt à reprendre les armes pour enfin montrer à l’ennemi sa vraie place.

Makitch, originaire de Vardenis, raconte à moitié en plaisantant, à moitié sérieusement qu’il a réussi à “communiquer” avec l’ennemi. “Dans notre zone, nous n’avons pas perdu nos qualités humaines même avec l’ennemi. Après le cessez-le-feu, nous nous approchions calmement, sans intention de combattre, pour demander des cigarettes ou de l’eau ou parler, mais tout de même, nous n’avons jamais perdu la vigilance avec un ennemi comme eux”.

Il dit qu’il est impossible de briser le patriotisme et l’enthousiasme de nos gars, c’est notre arme principale. “Nous l’avons, dès que le stock de munitions est enrichi, si nous devenons plus unis et un seul poing, nous gagnerons certainement.”

 327 просмотров всего,  1 просмотров сегодня

10.02.21

 328 просмотров всего,  2 просмотров сегодня