Université Nationale d'Architecture
et de Construction D'Arménie

Université ayant l'accréditation européenne

Université Nationale d'Architecture
et de Construction D'Arménie

Université ayant l'accréditation européenne

 « SÉISME DE SPITAK » : POURQUOI ET COMMENT ?

Aujourd’hui, à l’Université nationale d’architecture et de construction d’Arménie, la séance consacrée au 30-ème anniversaire du séisme de Spitak a eu lieu, à laquelle l’équipe pédagogique de notre université, ainsi que des représentants du domaine de la construction et de la sismologie assistaient.

Le but principal de l’organisation de la séance était la présentation du livre “Séisme de Spitak” d’Édouard Khatchyan qui est le chef de la chaire de “Mécanique de construction”, docteur, professeur, c.s.t., dirigeant du groupe de «Normes de la conception de la construction résistante aux séismes ».

Quelles étaient les raisons du séisme, quelle était la force du séisme dans diverses villes, quels bâtiments ont été les plus résistants, quelles conséquences géotechniques a –t -il laissé à la surface de la terre et, enfin, quelle était la raison de telles destructions et de telle quantité de victimes?

Il paraît que les questions posées pendant 30 ans ont déjà reçu leurs réponses, mais le livre “Séisme de Spitak” présente en détails et avec des analyses scientifiques les raisons et les conséquences du séisme de 88, ainsi que l’aide apporté à l’Arménie, les constructions et les bâtiments construits par les pays étrangers.  

Comme l’a noté professeur Khatchyan lors de l’entretien, la raison d’énormes destrcutions était la fausse évaluation des normes parasismiques. D’après lui, le tremblement de terre a montré que le vrai danger était de 2-4 fois plus grand qu’on l’avait calculé pendant la conception. Le livre parle aussi des prévisions probables du tremblement de terre, autour desquelles les avis sont contradictoires. D’après l’auteur, la construction des bâtiments de bonne qualité correspondants aux normes parasismiques est la meilleure solution pour résister au tremblement de terre. « Les gens ne meurent pas à cause du tremblement de terre, mais à cause de l’effondrement de la construction », – il est écrit dans le livre.     Édouard Khachyan a remarqué que l’homme aussi joue un grand rôle dans ce processus, car, en négligeant le plan du bâtiment, de l’appartement, il initie des modifications inadmissibles.

Dans plusieurs pays on se prépare au tremblement de terre et à la guerre avec la même sévérité et vigilance. L’expérience a montré que cette méthode est plus efficace que l’évacuation urgente des gens paniqués.   

299 total views, 1 views today

12.12.18

300 total views, 2 views today