Université Nationale d'Architecture
et de Construction D'Arménie

Université ayant l'accréditation européenne

Université Nationale d'Architecture
et de Construction D'Arménie

Université ayant l'accréditation européenne

ON A MIS LA PREMIÈRE “PIERRE” DE COOPÉRATION ARMÉNO-ALLEMANDE

« Les pierres dans le patrimoine de l’architecture arménienne » : le thème qui, à l’aide de la fondation « Volkswagen », est devenu la base du programme de recherche scientifique et pratique de 3 ans de l’Université nationale d’architecture et de construction d’Arménie et de l’Université George-Auguste de Göttingen.

Du 23 avril au 12 mai, dans les cadres du programme, le chercheur de l’Université George-Auguste Vanya Vedekind et le chargé de cours de l’UNACA Emma Haroutunyan, avec la participation des dirigeants des laboratoires spécialisés Marina Bounatyan, Artavazd Arzoumanyan, Nikolay Tchilingaryan, ainsi que du chef du laboratoire des matériaux et des structures de construction de la SARL « Horizon 95 » Hasmik Gevorgyan et d’un groupe d’étudiants ont effectué des travaux de recherche sur les parties délabrées des temples de Geghard, Zvartnots et Avan.  

Aujourd’hui, à notre université on a résumé les travaux de trois semaines: les résultats de différents tests et études en laboratoire des parties délabrées des pierres et de la mixture reliant, qui ont été effectués dans les laboratoires spécialisés de l’UNACA. On a aussi remis les certificats.   

En saluant les participants du programme et tous les présents, le recteur Gagik Galstyan a noté que les événements pareils augmentent l’intérêt des étrangers envers le patrimoine architectural arménien, ainsi que contribuent à la coopération efficace dans les cercles  plus étroits, professionnels.

Il est à noter que le programme “Les pierres dans le patrimoine de l’architecture arménien” vise à contribuer à la formation et à l’augmentation de la qualification des architects-restaurateurs et d’autres spécialistes, ainsi qu’à la mise en œuvre des travaux d’affermissement pratique et de conservation du patrimoine culturel, en prévenant la décomposition des pierres et en résolvant les problèmes d’écologie. Ce programme va aussi offrir la possibilité aux spécialistes arméniens de continuer les travaux de recherche en Allemagne.    

107 total views, 1 views today

13.05.19

108 total views, 2 views today