Université Nationale d'Architecture et de Construction D'Arménie

LE LAURÉAT DU PRIX BALTHRUŠAITIS A ÉTÉ RÉCOMPENSÉ

Anna Karamyan, étudiante en deuxième année de master à la Faculté d’architecture, lauréate du concours Jurgis Baltrušaitis, organisé à l’Université nationale d’architecture et de construction d’Arménie le 13 décembre, a été récompensée. Son projet de restauration du Monastère Mekhitariste sur l’île Saint-Lazare à Venise a été reconnu comme le meilleur par les membres de comité du concours.

Il est à noter que le concours Baltrušaitis a été lancé en 2017 avec les efforts conjoints de l’ambassade de Lituanie en Arménie, de l’Université nationale d’architecture et de construction d’Arménie, de la Fondation “Petros Aloyan” et de l’agence de presse “Mediamax”.

L’ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de Lituanie auprès de la République d’Arménie Inga Stanite-Tolochkiene, le recteur de l’UNACA Eghiazar Vardanyan, la co-fondatrice de la Fondation “Petros Aloyan” Anna Aloyan, les membres du comité du concours et les vice-recteurs étaient présents à la cérémonie de remise de prix.

Le recteur de l’université a remercié les personnes présentes et a souligné qu’il appréciait grandement cette cérémonie annuelle de remise de prix, car elle vise à motiver encore plus les étudiants dans l’amélioration et le renouvellement professionnels. Félicitant le lauréat, M. Vardanyan a souhaité que les connaissances acquises au cours des années d’études et au cours de ce projet ne servent que les futures avancées et réussites professionnelles.

Félicitant Anna, lauréate du prix Baltrušaitis, l’ambassadrice Stanite-Tolochkiene a noté que l’architecture est l’art de construire l’avenir, de préserver le passé, et dans ce contexte, elle a attaché une importance au thème choisi pour le concours de cette année. Dans son discours, l’ambassadrice a mentionné l’énorme contribution de Jurgis Baltrušaitis dans la documentation et l’étude des milliers de khatchkars dans l’ancien cimetière arménien de Jugha, soulignant qu’aujourd’hui le patrimoine culturel authentique, qui est en danger dans le Haut-Karabakh et ses environs, est une valeur énorme non seulement pour l’Arménie, mais aussi pour le patrimoine culturel de l’Europe et de l’humanité et il doit être préservé.

Notre étudiante Anna Karamyan a remercié les personnes présentes, en mentionnant en particulier ses dirigeants Emma Harutyunyan, Artyom Aloyan, Garegin Yeghoyan pour l’avoir aidée dans son travail et la tenue de consultations professionnelles.

 419 просмотров всего,  3 просмотров сегодня

17.12.20

 420 просмотров всего,  4 просмотров сегодня