Université Nationale d'Architecture et de Construction D'Arménie

Université Nationale d'Architecture et de Construction D'Arménie

À​ LA RENCONTRE DU SEIGNEUR:​ LE​ FEU DE​ JOIE​ A​ ÉTÉ​ FAIT​ DANS LA COUR DE NOTRE UNIVERSITÉ​ ​

Quand les​ parents​ de l’enfant Jésus​ le présentent et l’offrent au Temple de Jérusalem, la porte orientale s’ouvre bruyamment, et le​ peuple de Jérusalem​ allume​ les flambeaux​ et, en​ éclairant le​chemin avec la lumière, va​ à la rencontre du Seigneur”.

Chaque année, le 14 février, l’Église​ apostolique arménienne fête Tearnentarach,​ 40 jours après la naissance du Christ.​ La fête​ est traditionnellement célébrée de nos jours avec tous les rites:​ le​ feu purifiant,​ le​gata, des​ noix,​ des​ chants​ et danses.

Aujourd’hui, le feu​ de joie de Tearnentarach brûlait dans la cour de l’Université nationale d’architecture et de construction d’Arménie.​ Le recteur​ GagikGalstyan, les vice-recteurs, les professeurs et les étudiants s’étaient réunis autour du feu, à​ la tête​ du Responsable spirituel des universités et de la jeunesse Gegham​ diacre Avetissyan.​ «L’important​ c’est​ de comprendre l’aspect​ spirituel​ de la fête:​aller à la rencontre du Seigneur​ »,-a​ dit​Gegham​ diacre,​ en expliquant​ la signification​ de​ Tearnentarach​ et​ de ses rites.​ Le clerc a exhorté les étudiants de faire l’examen d’eux-mêmes ce jour-là.​

Les étudiants s‘étaient​ preparés​ à la fête comme il faut:​ le gata​ avec​ la monnaiecachée​ à l’intérieur, les fruit secs et frais, et, bien sûr, la danse joyeuse qui réunit tout le monde.​ Avant la fêtede​ St.​ Sarkis,​ journée de tous les amoureux, les étudiants se sont échangés des gâteaux salés, car​ l’amour est​ un don divin.

 591 просмотров всего,  3 просмотров сегодня

13.02.19

 592 просмотров всего,  4 просмотров сегодня